h INTERVIEW Mathieu THOMAS - TOKYO 2020
Fermer
coordonnees_lifb
Contact
Plum IDF
Lundi, Juin 17, 2019
   
Texte
Share

Mathieu THOMAS vise les Jeux 2020 !

Découvrez le parcours et l'analyse de l'athlète francilien Mathieu THOMAS qui s'entraine au Pôle Espoir du CREPS de Châtenay-Malabry (92) ainsi que l'histoire qui l'a mené jusqu'à son projet actuel. INTERVIEW

ANALYSE DE MICHEL TAALBA, RESPONSABLE DU PÔLE


Il y a quelques semaines s’est déroulé à Antalya (Turquie) le premier Open International pour la qualification aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

Mathieu THOMAS qui a intégré le Pôle Espoirs d’Ile-de-France cette saison, a fait un parcours intéressant (¼ de finale) sur cette étape en simple et en double. Effectivement, Mathieu s’incline en simple contre le numéro 1 mondial, l’indien Pramod BHAGAT en 2 sets serrés 21/19 et 24/22, après avoir eu 2 volants de set. En double, Mathieu associé à Guillaume GAILLY, perd également contre une paire indienne en 3 sets cette fois-ci. 

Il est à noter que les meilleurs mondiaux étaient présents à ce premier tournoi de la saison. Cela a permis à nos représentants de se jauger dans le nouvel échiquier mondial. Le niveau était très relevé mais l’écart avec le top 6 s’amenuise. Et cela est très encourageant pour la suite.

Il est à souligner que dans la catégorie de Mathieu, il n’y a que les tableaux de simple et de mixte qui seront joués aux JO. Pour gagner sa place en simple, Mathieu devra se hisser dans le top 6 Mondial.

 

La prochaine échéance sera l'Open d'Ouganda du 23 au 28 avril 2019 dans la capitale à Kampala. Pour suivre les matches, c'est ICI.

Pour connaître l'ensemble des compétitions, consultez le calendrier de la BWF ICI.

 

INTERVIEW


Qu’est-ce qui te définit ?

Je m'appelle Mathieu THOMAS et je suis sportif de haut niveau en para-badminton. À l'âge de 17 ans on me diagnostique une tumeur cancéreuse au niveau du psoas. Les médecins ont dû me couper le nerf crural qui passait dans la tumeur. Je suis aujourd'hui en bonne santé mais avec un quadriceps en moins. C'est dur à comprendre pour certains, mais c'est une vraie chance pour moi car je peux maintenant rêver d'une médaille paralympique.

 

Peux-tu nous parler de ta catégorie dans les différents tableaux ?

Sans mon quadriceps droit (je suis droitier), les médecins de la BWF m'ont classifié SL3. Je fais partie de la catégorie des personnes qui ont un handicap important sur un membre inférieur. Je joue donc en simple sur moitié de terrain et en double grand terrain comme les valides.

 

Tu as pour projet la qualification aux Jeux paralympiques de Tokyo, où en es-tu ?

J'ai fait le choix en septembre de faire une pause professionnelle afin de me consacrer à 100% au badminton et j'ai intégré le Pôle Espoir de Châtenay-Malabry. Après 5 mois d'entrainement sans compétition internationale, j'ai repris la semaine dernière la compétition en Turquie et Dubai. La course aux points s'est donc lancée et j'ai jusqu'à mars 2020 pour faire les meilleurs résultats. Je termine 2 fois en 1/4 de final. Je suis satisfait de mon niveau de jeux et je vois que je peux aller chercher les meilleurs mondiaux. La route est longue mais l'événement majeur cette année est les Mondiaux à Bâle en août. Un podium me mettrait dans une position favorable pour me qualifier aux jeux de Tokyo.

 

Quels sont tes atouts, ta force ?

Mes atouts ce sont ma taille et mon jeune âge en tant que badiste. J'ai encore beaucoup à apprendre et ma progression est encore grande. Ma plus grande force c'est que je ne suis certainement pas le meilleur techniquement ou physiquement mais je pense être celui qui à la plus grande détermination. Quand je me lance dans quelque chose je me lance toujours à fond jusqu'à que je réussisse.

 

Qu’est-ce que nos lecteurs seraient surpris d’apprendre ?

Ma couleur préférée est le rose ;)


logo-ile-de-france

Ministere Jeunesse et sport

CROSIF

Badnet